Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Devenir gestionnaire de son propre « milk bar »

Milk bar favoriser lactation allaitement premiers jours

Ou comment se donner toutes les chances de réussir son allaitement dès les premiers jours ?

Vous avez décidé (peut être) d’allaiter votre nouveau-né. Si téter est inné chez le bébé, la mise en route de l’allaitement ne va pas sans quelques challenges et parfois de petites ou grandes difficultés. Chaque duo de maman et de bébé est unique et il faut parfois prendre de quelques jours pour apprendre à nous connaître et pour prendre le rythme ensemble.

Les cours d’allaitement n’existent pas, hélas. Heureusement, Rachel Lamb, consultante en lactation IBCLC*, nous livre ses précieux conseils pour aborder sereinement cette étape de la maternité, cruciale pour de nombreuses jeunes mamans.

Comment se préparer pour bien débuter l’allaitement ?

Le soutien et la confiance en soi sont les deux seules choses dont une jeune maman a besoin pour lancer son allaitement. Bien plus qu’une quelconque préparation physique ou matérielle, ce sont les dispositions psychologiques dans lesquelles se trouvent la mère qui sont déterminantes. Si une jeune maman ne trouve pas réconfort et soutien auprès de son partenaire, de sa famille ou de ses amies, elle peut venir les chercher dans un groupe d’échange et auprès d’une conseillère en lactation. A la maternité, certains professionnels se montreront d’excellents conseils, d’autres, pourront ne pas trouver les mots pour rassurer une jeune maman. Il ne faut jamais hésiter à partir à la maternité avec le numéro de téléphone d’une consultante ou de personnes sur qui on sait pouvoir compter pour nous aider dans ces premiers jours d’allaitement. 

Comment stimuler la lactation ? Faut-il impérativement donner le sein à la demande ?

Il faut oublier toutes les études, se mettre au plus près de notre enfant, suivre notre instinct et le sien. Dans les premiers jours, un seul conseil est valable : garder son enfant le plus près possible de soi. S’il tète toutes les cinq minutes, ce n’est pas grave, cela permet de lancer la lactation. N’oublions pas que de tous les mammifères terrestres, l’être humain est celui qui naît le plus dépendant. Et puis, il est primordial que la maman se repose. Elle doit disposer d’autant d’espace et de calme que possible. Le papa doit rester vigilant et écarter les visites qui ne sont pas urgentes, si c’est le souhait de la maman.

Comment éviter les désagréments liés aux débuts de l’allaitement, tels que les engorgements et les crevasses par exemple ?

Pour bien lancer la lactation, il est indispensable que notre bébé prenne correctement le mamelon en bouche. C’est seulement à cette condition que le sein sera drainé et que la production de lait sera optimale. Dès les premiers jours, il faut donc veiller à sa bonne position, afin de favoriser la montée de lait. Certains bébés naissent par exemple avec un torticolis, souvent lié à  leur position dans le ventre. Si on a le sentiment que notre enfant est gêné dans ses mouvements, il ne faut pas hésiter à faire appel à un ostéopathe. Sans manipulation excessive, il saura dénouer les tensions et lui permettre de retrouver toute sa mobilité.

D’autres enfants, rares, présentent un frein sous la langue ou au niveau de la lèvre supérieure qui les empêche de téter correctement. Un pédiatre ou un ORL sensibilisé à la question saura détecter cette petite anomalie physiologique qui peut nécessiter un geste chirurgical très léger et efficace.

En cas de crevasses ou d’irritation des mamelons, je recommande tout simplement les compresses de lait maternel ou une goutte d’huile de noix de coco. Elle est riche en vitamine E, favorise mieux la cicatrisation que la lanoline, coûte moins cher et contient moins d’allergènes… Pour le reste, aucun besoin d’accessoire, à moins qu’on en ait envie !

Vous aimerez aussi :


Pour en savoir davantage sur l’allaitement, Rachel Lamb conseille la lecture de L’Art de l’allaitement maternel, publié par la Leche League aux éditions Pocket.


* Rachel est consultante lactation certifiée IBLLC (International Board of Lactation Consultant Examiners), animatrice de la Leche League Internationale à Paris. D’origine Ecossaise, elle accompagne de futures et de jeunes mères mais aussi des professionnels comme les ORL, les ostéopathes dans l’accompagnement pendant la grossesse, l’allaitement et la maternité.


Photographie : Olivia Thébaut pour Mamababy Paris
Mots : Emilie Cuisinier pour Mamababy Paris

Suivez mamababy

sur instagram