Mon enfant est sourd

Mamababy est allé à la rencontre de Monica Companys, la maman des Signes de LSF pour bébé et la créatrice des livres pour enfants Sourds.

Monica est Sourde de naissance, maman de deux fils Entendants, tous deux pères de deux enfants Entendants. La double Culture Sourde & Entendante a toujours fait partie de sa vie : elle s’est mariée avec un interprète, ses enfants et petits enfants sont Entendants, et ses amis Sourds.

Dans cette interview, Monica nous éclaire sur les outils éducatifs qui fonctionnent le mieux pour accompagner la croissance et l’épanouissement de l’enfant Sourd.

Qu’aimeriez vous dire à une maman qui apprend que son enfant est Sourd ?

C’est une situation que mes parents ont bien connu. Je viens d’une fratrie de 4 enfants dont les 3 premiers sont nés Sourds.

Mes parents ont été des accompagnants formidables. Leur ouverture d’esprit nous a permis de nous sentir épanouis et tout à fait inclus dans la famille.

Plutôt que de suivre religieusement ce que préconisent les médecins et audioprothésistes, qui ne voient que des oreilles à retaper, ils sont allés à la rencontre de l’Univers Sourd. Réflexion faite, ils ont choisi d’adopter cette langue comme la langue de la maison et de toujours positiver la surdité.

Mon père est linguiste et ma mère professeure de langues étrangère pour adultes. Ils ont développé leur propre approche pédagogique. Ils se sont mis à notre niveau de compréhension et nous ont appris tous les mots et la linguistique. Par exemple, à la maison, il y avait des étiquettes sur tous les objets.

C’est de cette manière que j’ai acquis un si grand vocabulaire. Sans cela, l’enfant doit attendre d’avoir 6 ans, d’arriver au CP pour commencer à apprendre les mots. Il a perdu 6 ans. Ma mère, s’est inspirée de la pédagogie qu’elle utilisait avec les adultes pour enseigner les langues étrangères. Ça marche à merveille.

Par ailleurs, je recommande aux parents de prendre le temps de la réflexion au sujet de l’opération qui leur sera suggérée. Personnellement, je ne suis pas favorable aux implants cochléaires. Selon moi, ça veut dire qu’on n’accepte pas l’enfant comme il est. Je connais plein d’amis qui souffrent d’avoir été implantés, ils l’ont enlevé adulte. Heureusement pour moi, mes parents sont contre l’implant cochléaire. Cependant, j’ai eu des prothèses auditives quand j’étais petite. J’entendais mieux mais je ne comprenais pas mieux pour autant. Je n’aimais pas.

Le plus important pour les mamans d’enfants Sourds c’est qu’il faut à tous prix continuer de communiquer avec son enfant. La Langue des Signes est la langue naturelle des Sourds et non la langue maternelle puisque les parents sont Entendants. Il est inutile de s’acharner sur l’oralité. Positivez la surdité, comme mes parents l’ont fait avec moi.

Y aurait un principe d’ordre général que vous aimeriez nous transmettre ?

Je n’aime pas quand les mamans expliquent à leurs enfants « elle est sourde, il faut lui parler en face ». Il faut faire confiance aux enfants et les laisser faire la démarche par eux même. Ils ont de l’intuition et se débrouillent très bien. Il n’y a pas besoin de les mettre en garde. Ils découvrent naturellement que ça va plus vite s’ils me parlent en signe ou en mime plutôt qu’à l’oral.

Un autre conseil : Préférez dire Bien Sourd que Malentendant : les Sourds ne sont ni handicapés ni malades.

Avez vous été satisfaite de votre accompagnement à la maternité ?

Mon mari est interprète, alors oui, j’étais bien accompagnée mais ce n’est pas le cas de tous les Sourds. En général, il faut prévoir un interprète.

Aujourd’hui c’est un peu mieux car il existe des pôles de surdité dans certains hôpitaux, des accueils en Langue des Signes Française (LSF) et même quelques docteurs qui signent mais on les compte sur les doigts de la main.

La surdité est-elle un handicap ?

Je suis née Sourde, pas handicapée. Je suis fière de l’être, et ne cherche pas à devenir Entendante. En revanche, je mesure 1m50, je préférerais être plus grande. C’est mon complexe.

C’est quoi le plus compliqué dans la vie quotidienne ?

Tout d’abord, c’est l’accessibilité. C’est l’une des plus grandes difficultés pour les Sourds car la plupart des démarches doivent être menées avec un interprète. Les institutions n’en prévoient que rarement. Pour ma part, je n’hésite jamais à demander si je ne comprends pas. Ce n’est malheureusement pas le cas de tous.

Sachez que la plupart des Sourds peuvent s’exprimer, dire, oraliser, mais comprendre les autres c’est plus dur. Comprendre ! Je ne cherche qu’à comprendre ! Même avec toi, je ne te connais pas bien, merci d’avoir mis du rouge à lèvre, ça aide.

Enfin, je parlerai de la crédibilité. Cela a été ma plus grande difficulté entrepreneuriale. Les médias ne se sont jamais intéressés à la maison d’édition Monica Companys ni au combat mené pour répandre et banaliser les signes de la langue des Sourds.

Quelles sont les incompréhensions les plus courantes ?

La langue des signes est une langue à part entière, avec son alphabet, son lexique et sa syntaxe, différente de la langue des Entendants. Les verbes sont appris à l’infinitif car il n’y a pas de conjugaison en LSF.

Un enfant Sourd lisant la phrase : « je bois du café » va comprendre « bois (de la forêt) » et « café ».

Prenons un autre exemple : lors d’une conférence sur l’illettrisme des Sourds, je voulais prouver qu’il y a très peu de Sourds qui maîtrisent le français. Pour illustrer mon propos, j’ai demandé séparément à ces 10 personnes Sourdes de m’expliquer en LSF le sens du message inscrit sur les paquets de cigarettes: « nuit gravement à la santé ». Parmi les 10 qui était là, 6 sont demi-Sourds. Ils m’ont tous dit qu’il ne faut pas fumer la nuit.

La plupart des expressions sont difficiles à comprendre pour un Sourd. Comme « Jeter un coup d’œil », ça fait partie de la culture des Entendants. Encore hier, y a une fille qui m’a dit. « ça baigne ?».

Il faut de la suppléance mentale pour saisir le sens.

C’est comment l’enseignement spécialisé pour les Sourds ?

Rares sont les professeurs qui maîtrisent la langue des signes. Je donne des formations de langue des signes dans les établissements spécialisés. Certains profs sont là depuis 10 ans et sont au 1er niveau de LSF. En suède, pour être prof pour il faut une totale maîtrise de la langue des signes suédoise.

Partant de ce fait, je désespère car il y a peu d’école bilingue en France. Ce sont des petites classes où la plupart des profs sont des Sourds, où les professeurs Entendants maîtrisent parfaitement la langue des Signes.

Extrait du livre Animaux dans lequel on voit le mot, l’illustration et la phonétique

D’ailleurs, si les Sourds apprenaient la phonétique comme les Entendants apprennent les langues étrangères dés la 6ème  (le mot, l’illustration et la phonétique), ça éviterait des heures et des heures d’orthophonie inutile. C’est pour ça que j’ai inclus la phonétique dans mes livres.

C’est un dictionnaire, et dans un dictionnaire, il y a toujours la phonétique. C’est un pied de nez aux orthophonistes qui ne nous apprennent pas la phonétique. Pour ma part, je l’ai apprise connais parce que mon père est linguiste.

Comment se passe l’apprentissage du français ?

Apprendre le français, c’est apprendre la langue et la culture Entendante.

Peu de sourds maîtrisent les subtilités du français. D’une part, très peu d’enfants ont accès aux enseignements bilingues, c’est à dire langue des signes en langue maternelle et le français écrit.

D’autre part, le français écrit est différent du français parlé. Les Sourds découvrent la culture des Entendants par eux même, au fil des expériences. Pour la saisir, il faut de la suppléance mentale et de la perméabilité culturelle entre Sourds & Entendants.

C’est perçu comme de l’illettrisme mais je refuse ce terme! Nous avons notre propre culture, différente de celle des Entendants. La langue des Sourds est riche, visuelle et dotée d’une forte iconicité. L’expression mobilise les mouvements des mains, du visage et du corps dans son ensemble. Elle demande de la créativité, de la pensée visuelle, de l’imagination. C’est une autre logique, un autre raisonnement, une culture à part entière. 

A l’inverse, demandez à un Entendant s’il comprend spontanément une Expression de la culture Sourde, ou d’une autre culture.

Un bon plan à partager ?

La prochaine formation d’animatrice se passe à Paris dans le 11ème à la Cité Jolie.

À cet occasion, nous invitons des parents avec leurs bébés à participer à un atelier test de l’association Bébé, Fais Moi Signe. Cet atelier permet d’évaluer les animatrices et de faire découvrir le concept des ateliers. Nous recherchons 6 parents pour ces ateliers-test.

Fond : Atelier MOUTI, papier peint série #24, Les Peintures du XVIII

Quatre formations d’animatrices sont organisées chaque année dont deux à Paris. A vous de jouer !