Les couples heureux ont leurs secrets

La spécialiste du couple, c’est elle : Soazig Castelnérac. Femme heureuse et maman épanouie, elle a découvert les secrets des couples qui durent… et elle connait bien les mécanismes des couples. Elle a écrit les carnets de couple “Save Your Love Date” (Syld), avec des experts (psychologue, médecin, sexologue), pour donner aux couples des clés concrètes afin que leur amour les rende heureux et leur permette de traverser les tempêtes de la vie.  

Soazig a écrit deux séries :

  • 12 rendez-vous pour s’engager dans une vie à deux” dédiés aux amoureux qui se posent la question de l’engagement
  • 12 rendez-vous pour booster votre couple”, dédiés aux couples engagés et installés, qui souhaitent prendre soin de leur amour ou le réanimer.

Un fantastique programme !
Rencontre et témoignage avec celle qui va booster votre vie de couple pour une Saint-Valentin mémorable.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis mariée avec Arnaud depuis 14 ans et nous avons 4 enfants (Marin 13 ans – Lancelot 11 ans – Léo-Paul 8 ans et Victoire 7 ans). J’ai travaillé pendant 15 ans en tant que juriste en établissement de santé et mon mari est médecin militaire.

J’ai créé les carnets “Save Your Love Date” avec la volonté de proposer aux couples un outil original qui leur permettre de rester complices, amoureux et connectés l’un à l’autre.

Comment avez-vous rencontré votre mari ?

Nous nous sommes rencontrés quand nous avions 15 ans. Une amourette est née mais ce n’est pas allé plus loin. Arnaud est resté mon meilleur ami, toujours présent dans ma vie. Puis j’ai rencontré un homme avec lequel je devais me marier. Mais j’ai rompu nos fiançailles à quelques semaines du mariage…pour retrouver Arnaud. On a vraiment failli se louper et pourtant, j’ai toujours su que c’était lui.

Quels sont vos secrets ?

Nous faisons de notre couple une priorité. Nous avons créé des rituels pour conserver le lien malgré les séparations liées à la profession de mon mari.

Nous cherchons toujours à nous surprendre. Nous nous laissons des petits mots doux un peu partout, un peu tout le temps, pour se dire bonjour, merci, bon courage ou se donner rendez-vous. Quand nous sommes loin l’un de l’autre, on se prépare des playlists avec quelques chansons à écouter pour penser à l’autre; je glisse une lettre dans sa valise, lui sous mon oreiller, etc… Ce sont tous ces petits gestes, simples mais fructueux, qui nous permettent d’entretenir notre amour au quotidien.

Depuis l’arrivée de nos enfants, nous avons aussi institué “le temps des parents”. En journée ou en soirée, c’est pour nous le moment de nous retrouver et les enfants savent qu’ils doivent alors filer dans leur chambre ! C’est une façon de préserver notre bulle.
Le week-end, nous essayons de nous réserver une soirée plus romantique: on allume des bougies, on met de la musique, on sort une bonne bouteille…on se prépare un tête-à-tête.

On n’hésite pas non plus à partir tous les deux, en vacances ou en week end (on confie alors les enfants aux grands-parents ou aux amis). Je sais que nos enfants sont rassurés de nous voir nous aimer et ils aiment nous voir partir en amoureux.

Bien sûr, nous avons nos disputes, nous ne sommes pas d’accord sur tout mais nous nous efforçons de bien les mener, ne pas se blesser et surtout de savoir se pardonner. J’ai d’ailleurs consacré, dans les carnets, un rendez-vous sur les disputes et le pardon.

Vos grossesses se sont-elles bien passées ?

Oui ! J’ai vécu des grossesses simples. Les compétences médicales d’Arnaud me rassuraient. Il savait à quoi s’attendre et il ne s’est, par exemple, pas formalisé sur les sautes d’humeur.

J’ai eu de la chance car nous avons toujours pu garder une vie agréable, continuer à sortir, à voir des amis et avoir des moments pour nous.

La naissance de vos enfants a-t-elle été compliquée pour votre couple ? 

Malgré ces missions régulières, Arnaud a toujours été présent pour les naissances. Pour moi, celles qui sont seules dans ce moment, et il y en a beaucoup autour de nous, sont des warriors, de vraies héroïnes.

Même si nos enfants sont relativement proches, nous n’avons jamais ressenti de grande difficulté.

En mettant notre couple en priorité, nous ne nous sommes pas perdus dans des nuits sans sommeil, ni senti nous oublier. J’ai allaité le temps que je voulais. On assume ce côté “notre couple passe avant tout” et je suis persuadée que nos enfants le vivent comme un facteur stabilisant.

Comment vous est venue l’idée des carnets Syld ?

Clairement, on aurait vraiment pu se louper avec Arnaud. Nous avons donc eu à coeur de tout faire pour que notre amour dure.

Par ailleurs, avec un époux militaire, nous savions dans quoi nous nous “embarquions” lorsque nous nous sommes engagés ensemble avec les absence, les missions… On connaissait tous les deux les risques liés à ces conditions de vie particulières, le taux élevé de divorce et de séparation. Lorsqu’il partait, aucune communication n’était possible pendant 2 mois environ. Nous avons voulu imaginer des astuces pour se rendre présent l’un à l’autre et maintenir le lien malgré cette distance géographique. Nous nous sommes ainsi donnés les moyens pour que notre amour soit toujours présent et que notre couple fonctionne.

Malheureusement, il n’en a pas été de même pour tous les couples autour de nous. De nombreux couples se sont séparés. J’ai donc voulu agir et mettre cette énergie au service des autres. Et j’ai eu l’idée de créer un outil de communication concret, pratique et engageant.

Je me suis lancée et j’ai rencontré progressivement des personnes qui m’ont aidée à donner naissance aux premiers cahiers « Save Your Love Date – 12 rendez-vous pour booster votre couple » pour les couples qui ont au moins trois ans de vie commune et qui veulent durer.

Quelles ont été ces experts qui ont travaillé avec vous ?

J’ai travaillé de mon côté dans un premier temps. Ensuite, mon mari m’a aidée. Son éclairage était pour moi essentiel notamment pour toute la partie masculine des carnets. Il était effectivement essentiel que les hommes se sentent impliqués, concernés par les questions que l’on propose.

Puis, j’ai rencontré Marylise Richard, psychologue spécialisée dans les thérapies de couple, lors d’un dîner avec des amis. Je lui ai parlé du projet et elle a immédiatement adhéré et a souhaité s’y impliquer.   

Et tous les rendez-vous ont été testés par de vrais couples; nous avons donc pu améliorer et optimiser chaque partie en fonction des retours qu’ils nous faisaient.

Comment fonctionnent les carnets ? De quoi s’agit il ?

Les carnets sont conçus comme des carnets de travail pour le couple, pour accompagner les amoureux dans leurs échanges et les amener à aller plus loin dans leurs réflexions et surtout à ne pas mettre de sujets de côté. On s’interroge sur son amour, sa conception de la vie à deux, ses besoins et ses attentes envers l’autre.

Je ne voulais pas écrire un énième livre de conseils qu’on ne met finalement jamais en pratique. Ces cahiers sont des fiches pratiques avec des questions pour « driver » les couples et leur permettre d’ouvrir un temps d’échange ensemble.

Avec la vie professionnelle et la naissance des enfants par exemple, on a tendance à ne plus mettre le couple en priorité, on perd le lien et on ne communique plus… L’un des objectifs du concept Syld est d’inciter le couple à prendre du temps de qualité à deux, à retrouver le plaisir d’être en tête-à-tête et à renouer avec la séduction dans sa relation.

Comment est-ce que cela se passe concrètement ?

Tout est organisé autour de l’idée de se donner rendez-vous.

En amont : On convient d’une date pour se retrouver. Chacun prépare le rendez-vous en amont, en réfléchissant aux 30/40 questions posées, directement sur son carnet. On sait ainsi de quoi il va être question et personne n’est pris au dépourvu.
Pour ceux qui ont plus de mal à exprimer ce qu’ils ressentent et à se livrer, le fait de s’être posé pour réfléchir et d’avoir écrit facilite la communication et le partage. Les hommes sont sensibles à cela.

Le jour du rendez-vous, on le met en scène comme un “date” : c’est un moment agréable, de partage, on se séduit, on se prépare pour retrouver l’autre.

Je recommande de faire le parcours sur 9 à 12 mois, en réalisant un rendez-vous par mois.

Comment la maternité est-elle abordée dans les carnets ?

L’objectif de cette aventure Syld est de mettre la lumière sur son couple et de se concentrer dessus. On y parle donc peu des enfants, mis à part dans le rendez-vous n°8 dans “Les satellites” qui traite de tout ce qui gravite autour du couple.

Par contre, on aborde la question du rôle de mère / père : “Suis-je une mère avant d’être une épouse ?” ou encore “Qu’attends-tu de moi en tant que père de notre enfant ?”.

L’aventure Syld s’adresse-t’elle seulement aux couples en difficulté ?

Non, les carnets s’adressent à tous les couples. Je ne suis pas thérapeute de couple mais ces carnets sont aussi bien pour ceux qui sentent une baisse de régime que ceux qui vont bien ! Pour ces derniers, l’aventure les portera encore plus loin, leur permettra de fortifier leur amour. Pour les autres, qui voient naitre des signes d’éloignement (une sexualité routinière, de la nostalgie, peu ou pas d’envie de passer du temps à deux…), ces rendez-vous leur permettront de se reconnecter, de retrouver le plaisir des moments intimes à deux, de se redécouvrir après toutes ces années partagées et desquelles il faut tirer le meilleur.

Vous avez également écrit de nouveaux cahiers “S’engager dans une vie à deux “?

Oui, on reste sur le même concept que le premier avec 2 carnets (un pour lui, un pour elle), 12 rendez-vous et 400 questions, pour vraiment apprendre à connaître l’autre. Les thématiques tournent autour des fondamentaux de la vie de couple : les valeurs, envies et besoins de chacun, l’organisation de la vie quotidienne, la sexualité, l’argent, le pardon. L’idée est de fournir, aux “jeunes” couples qui désirent s’engager, toutes les clefs pour franchir sereinement une nouvelle étape dans leur relation – que ce soit un mariage, un projet de bébé, un emménagement, un achat.

L’aventure va leur permettre de se poser les bonnes questions avant de s’engager pour que la vie à 2, le couple qu’ils vont former et la famille qu’ils sont appelés à fonder soient solides. Je crois que si on se pose les bonnes questions dès le début, on évite les écueils et on se donne toutes les chances d’aller loin ensemble.

Je ne crois pas que l’amour ne dure que 3 ans ! Nous pouvons amener notre amour loin, très loin, à condition de s’en donner les moyens et d’en prendre soin chaque jour.

Les carnets sont disponibles également ici : https://saveyourlovedate.fr/

Vous aimerez aussi :

Mots : Caroline Loup