Les 22 ingrédients à éviter pendant la grossesse

Et il y a le plus important : ce que contiennent les cosmétiques, sont-ils assez clean et safe pour être utilisés pendant la grossesse ? C’est un sujet très débattu. 

Même les journalistes beauté restent perplexes quand on en parle, les listes d’ingrédients restent très compliquées à lire et à comprendre. Et les choses sont encore plus complexes lorsque des produits ont l’air inoffensifs et adaptés pour la grossesse – comme certains produits naturels ou bio – mais après vérification, ils ne le sont pas ! Attention donc aux faux amis ! Par exemple, on le dit trop peu mais les huiles essentielles ont des effets puissants et dangereux pour le fœtus, la femme enceinte et l’allaitement. 

Il y a donc 22 ingrédients à bannir de votre salle de bain à la grossesse (et même avant pour votre santé et votre fertilité !) Car rappelons-le, plus de 60% de ce qui est appliqué sur la peau est absorbé.

Donc le mot d’ordre est principe de précaution

Allergènes 

Comment les reconnaitre ?

  • Alpha-Isomethyl ionone (synthétique)
  • Amyl cinnamal (synthétique)
  • Amylcinnamyl alcohol (synthétique)
  • Anise alcohol (naturel ou synthétique)
  • Benzyl alcohol (naturel ou synthétique)
  • Benzyl benzoate (naturel ou synthétique)
  • Benzyl cinnamate (naturel ou synthétique)
  • Benzyl salicylate (naturel ou synthétique)
  • Butylphenyl methylpropional (synthétique)
  • Cinnamal (naturel ou synthétique)
  • Cinnamyl alcohol (naturel ou synthétique)
  • Citral (naturel ou synthétique)
  • Citronellol (naturel ou synthétique)
  • Coumarin (naturel ou synthétique)
  • Eugenol (naturel ou synthétique)
  • Farnesol (naturel ou synthétique)
  • Geraniol (naturel ou synthétique)
  • Hexyl cinnamal (synthétique)
  • Hydroxycitronnellal (synthétique)
  • Hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde (synthétique)
  • Isoeugenol (naturel ou synthétique)
  • Limonene (naturel ou synthétique)
  • Linalool (naturel ou synthétique)
  • Methyl 2-octynoate (synthétique)
  • Evernia prunastri (d’origine naturelle)
  • Evernia furfuracea (d’origine naturelle)

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ce sont des molécules reconnues comme allergisantes. Même si vous n’êtes pas allergique en temps normal, pendant la grossesse, il faut s’abstenir d’appliquer des ingrédients potentiellement allergisants car le système immunitaire est plus sensible, et ce qui passe à travers la peau peut arriver jusqu’au bébé et donc le sensibiliser pour plus tard… ce qui en fera un potentiel allergique.


Le rétinol et ses dérivés

Comment le reconnaitre ?

Retinol, retinyl palimtate

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Le retinol est une forme naturelle de la vitamine A, on le retrouve très souvent dans les produits anti-acné et anti-âge. Photosensibilisant et potentiellement irritant, il est déconseillé de l’utiliser sur son visage avant une exposition au soleil ou de manière quotidienne.  
Par ailleurs, même si la vitamine A est essentielle au développement du fœtus, en avoir trop peut provoquer de graves problèmes à la naissance et une toxicité du foie.
Enfin, l’acide rétinoïque serait tératogène, c’est-à-dire qu’il pourrait provoquer des malformations du foetus. « Cela a été observé en laboratoire sur des rongeurs qui en avaient ingéré de fortes doses, rappelle notre experte dermatologue Nina Roos. Il n’est évidemment pas possible de reproduire les mêmes tests chez l’humain, mais par précaution, il est préférable de l’éviter. »  


Les huiles essentielles

Comment les reconnaitre ?

ESSENTIAL OIL ou OIL ou EXTRACT

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Les huiles essentielles sont de plus en plus utilisées dans les produits de beauté et étiquetés comme « safe ». Or, les huiles essentielles peuvent être très dangereuses si elles ne sont pas utilisées correctement.

Très efficace contre les imperfections, l’huile essentielle d’arbre à thé peut provoquer une dermatite, une réaction allergique, une éruption bulleuse et des effets oestrogeniques. Donc les femmes enceintes doivent rester loin d’elle car ses effets hormonaux pourraient déclencher des contractions prématurément. L’huile essentielle de romarin peut augmenter la pression artérielle et des contractions utérines. Enfin l’huile essentielle de cannelle est cytotoxique c’est-à-dire qu’elle empêche le développement cellulaire. Donc sauf manipulées par un médecin aromathérapeute, il ne faut pas s’approcher des huiles essentielles pendant la grossesse.


Acide Salicylique : 

Comment le reconnaitre ?

SALICYLIC ACID

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Il est traditionnellement en qualité de conservateur, conditionneur capillaire ou encore pour ses effets lissants et régénérants. Il est largement utilisé pour traiter l’acné mais on le voit de plus en plus dans des formulations d’exfoliants et de nettoyants. Il est à éviter pendant la grossesse car il est suspecté d’être CMR : Cancérigène, Mutagène et Reprotoxique


Les sels d’aluminium

Comment les reconnaitre ?

Aluminum chlorohydrate, Aluminium Sesquichlorohydrate, Aluminum zirconium pentachlorohydrate

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Les sels d’alumium sont largement utilisés dans les déodorants anti-perspirants (qui empêche de transpirer) en obstruant les pores de la peau pour bloquer la sécrétion de sueur.

Par ailleurs, il semblerait que les particules de sels d’aluminium pénètrent dans la peau. Des études ont mis en évidence les effets neurotoxiques et irritants de l’aluminium. L’aluminium serait un perturbateur endocrinien, jouerait un rôle dans l’apparition de la maladie d’Alzheimer et du cancer du sein. 

Si vous êtes enceinte, il est temps de passer aux déodorants simples ou aux alternatives naturelles (et on oublie la pierre d’alun car c’est de l’aluminium en barre !). 


Les filtres solaires chimiques

Comment les reconnaitre ?

Ethylhexyl methoxycinnamate ou octyl methoxycinnamate, benzophenone, octocrylène, oxybenzone, avobenzone, homosalate, octinoxate, octisalate

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ils sont utilisés comme filtres anti-UV, pour protéger la peau des rayons du soleil mais aussi dans des crèmes hydratantes classiques pour les protéger des UV lorsque l’emballage n’est pas opaque. Ils sont responsables d’un grand nombre d’allergies. 


Les parabens

Comment les reconnaitre ?

Butylparaben, propylparaben, sodium butylparaben, sodium propylparaben, potassium butylparaben, potassium propylparaben.

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ce sont des conservateurs très largement utilisé dans l’industrie cosmétique. Certains sont considérés comme perturbateurs endocriniens


Phénoxyéthanol

Comment le reconnaitre ?

phenoxyethanol, phenoxytol, EGPhE ou 2-phenoxyethanol.

Pourquoi le bannir de sa salle de bain ?

C’est un conservateur utilisé dans les formulations cosmétiques c’est-à-dire qu’il  inhibe le développement des micro-organismes dans les produits cosmétiques.

En 2012, il a été réévalué par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui l’a jugé hématotoxique et hépatotoxique : toxique pour le sang et le foie. 
Par ailleurs, reconnu comme allergisant, il peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire. Il serait également porteur de risques cancérigènes et de fertilité pour l’homme.


Triclosan

Comment le reconnaitre ?

Triclosan

Pourquoi le bannir de sa salle de bain ?

C’est un agent antibactérien. Il est incriminé comme étant un perturbateur endocrinien. Il agirait non seulement sur les hormones œstrogènes, mais aussi sur la fonction thyroïdienne. 


MIT

Comment le reconnaitre ?

méthylisothiazolinone (MIT) et méthylchloroisothiazolinone (MCIT)

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ce conservateur est l’allergène de l’année ! Les autorités de santé se sont penchées sur la question et en juin 2015, ont interdit le mélange MCIT-MIT dans les produits sans rinçage et 2017 pour les produits rincés.


Cyclotetrasiloxane

Comment le reconnaitre ?

Octamethylcyclotetrasiloxane

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

C’est un silicone aux vertus émollientes qui a montré des propriétés de perturbation endocrinienne. Il est classé toxique pour la reproduction. 


Les huiles minérales

Comment les reconnaitre ?

Huile de paraffine, huile de pétrole, paraffine liquide, petrolatum, huile blanche, vaseline, mineral oil, silicone quaternium, méthylsilanol et cire microcristalline.

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Elles n’ont aucune utilité véritable pour la peau. Elles restent à la surface et forment une barrière à la surface de l’épiderme. Elles empêchent donc la peau de s’autoréguler et va donc avoir tendance à vieillir plus vite. De plus, elles sont comédogènes (#helloboutons !). 

Issues de la pétrochimie, les huiles minérales sont polluantes : elles ne sont pas biodégradables et leur impact écologique est très important.


Lauryl Sulfate

Comment le reconnaitre ?

Sodium lauryl sulfate, aluminium lauryl sulfate

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Il est essentiellement utilisé comme tensioactif, pour permettre de disperser des corps gras dans de l’eau. Le sodium lauryl sulfate et l’ammonium lauryl sulfate sont irritants.


BHA

Comment le reconnaitre ?

Tert-butyl-4-methoxyphenol

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

C’est un antioxydant. Il est classé « cancérogène possible » et fait partie des substances proposées par la France à la Commission européenne pour une évaluation précise d’urgence de ses propriétés toxiques pour la reproduction et perturbateur endocrinien


Les nanoparticules

Comment les reconnaitre ?

Elles sont écrites de la manière suivante : nom de l’ingrédient suivi de [NANO]. Il en existe plusieurs sortes : nanoparticules de dioxyde de titane, de zinc

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ces molécules sont plus petites que la taille de nos cellules et vont jusqu’à pénétrer la barrière cutanée. Elles peuvent être à l’origine de phénomènes nocifs sur les tissus ou les cellules.

La plupart des résultats sur les nanoparticules suggèrent un potentiel effet génotoxique in vitro et in vivo direct et/ou indirect. Des études démontrent également la présence de dommages primaires à l’ADN.


Lilial

Comment le reconnaitre ?

Butylphenyl methyl propional

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

C’est un agent masquant  qui réduit ou masque l’odeur de base d’un produit. Cette substance est un allergène et un toxique possible du système immunitaire humain.


Alkylphénols

Comment le reconnaître ?

Nonylphénol, nonoxynol, octylphénol, O-phénylphénol, propylphénol, amylphénol, heptylphénol, dodécylphénol, méthylphénol (ou crésol), éthylpénol (ou xylénol), 4-tert-octylphenol

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Outre leurs effets très graves sur les milieux aquatiques, l’Union Européenne reconnaît un risque potentiel pour la fertilité et pour le foetus. D’ailleurs, le nonylphénol est un ingrédient actif de certains spermicides. De surcroît, les alkylphénols sont des perturbateurs endocriniens qui altèrent les hormones, les organes reproducteurs et stimulent les cellules cancéreuses du sein.


Les PEG  

Comment les reconnaitre ?

polyéthylène-glycol (PEG) et polypropylène-glycol (PPG)

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ils sont utilisés comme épaississants, solubilisants, gélifiants, émollients, adoucissants mais aussi comme nettoyants.

Les PEG ne sont pas biodégradables donc très polluants pour l’environnement. Ils contiennent de nombreuses impuretés toxiques (oxyde d’éthylène, 1,4-dioxane, composés aromatiques polycycliques, métaux lourds…) reconnues comme cancérigènes. Ils sont également irritants et à l’origine d’allergies cutanées.


Formaldéhyde ou libérateurs de formols

Comment les reconnaitre ?

DMDM hydantoin, Diazolidinyl ureal, Imidazolidinyl urea, Methenamine, Chlorphenesin, Quaternium-15, Quaternium 18, Polyquaternium 10.

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ce sont des conservateurs anti-microbiens.

Le formaldéhyde est classé  « agent cancérigène connu » par le Centre international de Recherche sur le Cancer, neurotoxique et reprotoxique. Ses effets néfastes pour la santé sont liés au risque d’inhalation mais aussi lorsqu’il est en contact direct avec la peau ou les yeux.


L’EDTA

Comment le reconnaitre ?

Ethylene diamine, tétra-aacétique (EDTA), calcium disodium EDTA, Disodium EDTA, Tetrasodium EDTA

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

C’est un agent liant et un stabilisateur utilisé comme conservateur et renforçateur de l’action des autres substances. On ne sait pas vraiment si cet ingrédient est nocif mais certaines études montreraient qu’il s’accumule dans le corps…et dans l’environnement.


Les phtalates

Comment les reconnaitre ?

Dibutyl phthalate (DBP), di-2-ethylexyle (DEHP) et phtalate de diéthyl (DEP)

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

Ce sont des plastifiants jouant un rôle de fixateurs, ils aident les parfums à tenir sur la peau et le vernis sur les ongles et augmentent le pouvoir de pénétration d’un produit.

Ce sont des perturbateurs endocriniens connus comme étant à l’origine de malformations congénitales.


Les parfums de synthèse

Comment les reconnaitre ?

«perfume» ou «fragrance»

Pourquoi les bannir de sa salle de bain ?

C’est dur à admettre mais l’odeur du produit liée au parfum ajouté cache en réalité de nombreuses substances synthétiques. Le secret industriel interdit toute transparence sur la véritable composition de ces mélanges alors qu’on sait que les parfums sont élaborés à partir d’un mélange d’ingrédients chimiques toxiques, souvent accompagné par un fixateur qui permet de rester ainsi sur la peau. Certaines études ont détecté des ingrédients de parfums dans les tissus adipeux humains. Et la question de « parfum sans allergène » signifie qu’il peut avoir été formulé uniquement sans les 26 allergènes listés par les autorités (alors que les scientifiques pensent qu’il y a plutôt au moins 100 molécules) ou simplement en dessous du seuil d’interdiction.


Vous aimerez aussi :