Interview de Mathilde Cabanas. Le quotidien d’une équilibriste, entre 3 enfants et une entreprise à “bisou”

Vous avez déjà vu ce coeur rouge accompagné du « bisou », elle est la pétillante femme derrière. Volubile et créative, aussi assurée que pleine de doutes, Mathilde Cabanas dirige donc l’entreprise qui porte son nom, et est aussi à 33 ans la maman de trois enfants de 6 ans, 4 ans et 9 mois. Le mot clé de ses journées ? Jongler. Entre deux bisous, elle se raconte en exclusivité à Mamababy.


Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 33 ans, je suis la maman de trois enfants. J’ai une marque qui porte mon nom qui s’est d’ailleurs complètement lancée par hasard. Au départ, je suis illustratrice et je dessinais des cartes d’anniversaire et puis une chose en amenant une autre, je suis devenue une marque de lifestyle, de goodies, d’accessoires, de pleins de choses en fait !


Comment en êtes-vous arrivée à créer la marque Mathilde Cabanas que l’on connaît aujourd’hui et ce fameux « bisou » ?

En 2013, je travaillais chez Bonton (NDLR : magasin pour enfants), et en tant qu’illustratrice, j’ai dessiné cette carte avec un bisou dessus, et un coeur. Pour moi, cela voulait aussi bien dire « je t’aime », que « bonjour », « joyeux anniversaire », un peu tout en fait… La carte était tout le temps en rupture de stock, du coup j’ai eu l’idée d’en faire des pin’s, du scotch, j’ai donc décliné le bisou sur tout un tas de supports et c’est à ce moment-là que je suis devenue une marque.
En 2014, j’ai rencontré Chrysoline de Gastines, la fondatrice de la marque Balzac Paris, et on a lancé les t-shirts avec le bisou brodé dessus. Il a rencontré un succès fou, on en vend encore ! Ensuite, j’ai développé une gamme enfants avec Poudre Organic, on a fait des t-shirts, bodys, vestes et leggings pour enfants, ensuite des baskets avec Veja, et bientôt une collab avec la marque Aigle.


Il y a quoi derrière ce fameux “bisou” ? Pouvez-vous expliquer la “philosophie” ?

Je trouve ça génial de voir l’ampleur que tout cela a pris et de constater comment j’ai pu développer une entreprise autour de quelque chose d’aussi simple. On me dit souvent que Mathilde Cabanas, c’est pop, fun, et coloré, je suis d’accord avec ça. Le bisou, c’est toujours différent, à chaque fois que l’on travaille avec une marque donc un support nouveau, c’est différent. Je ne mets pas le bisou sur n’importe quoi, je ne veux pas tomber dans la surenchère. Aujourd’hui, c’est parfois un peu la course à la bonne idée… j’aime l’idée que le succès de ce dessin se soit fait tout seul.


Aujourd’hui, vous faites énormément de choses, des livres, des collabs, dans tous les univers confondus…. comment définiriez-vous votre métier ? Créatrice touche-à-tout ?

Je suis illustratrice et chef d’entreprise. En tant que femme, j’ai l’impression qu’on n’ose pas trop employer le mot « chef d’entreprise », on a peur d’être prétentieuse, mais il le faut ! Certes, mon entreprise est petite, mais c’est quand même la réalité. Mon job, ce n’est pas que faire des dessins, c’est avoir des relations avec les clients, gérer les salons, avoir une vision, penser business plan etc.


Êtes-vous entrepreneur maman de trois enfants ? Ou maman de trois enfants entrepreneur ? Quelle casquette est la plus importante à vos yeux ?

Je suis une maman avant tout ! La famille c’est ce qu’il y a de plus important à mes yeux, bien sûr…


Comment s’appellent vos enfants ? Quel âge ont-ils ?

Pia a 6 ans, mon fils Zephyr 4 ans et ma petite dernière Luz a 9 mois.  


Etiez-vous du genre à rêver du jour où vous deviendriez mère ou pas du tout ?

Je ne rêvais pas de devenir maman mais je savais que ça allait arriver. Je suis tombée enceinte sans trop y réfléchir non plus. Je vivais avec mon mec qui n’était pas encore mon mari dans un petit appart à Paris, on s’est dit que ça irait, et ça a été ! La preuve…


À quel âge êtes-vous devenue maman ? Où en étiez-vous dans votre vie professionnelle ? Avez-vous changé depuis que vous avez des enfants ? Priorités ? Corps ? Mental ?

J’avais 26 ans, ce qui est relativement jeune. J’étais free lance, je commençais à vendre des cartes chez Bonton. Ce statut m’a permis de profiter de ma famille, j’ai pris un super congé maternité, j’ai mis Pia à 9 mois à la crèche, c’était le rêve. Je n’étais pas du tout inquiète pour l’avenir. Ce qui a changé, ce sont mes priorités dans la vie, parce que je vieillis aussi ! Je ne suis pas une angoissée de nature, mais on n’envisage pas l’avenir de la même façon, sans parler de la charge mentale que représentent trois enfants et une entreprise.
Désormais, je fais très attention à mon corps et à mon mental pour pouvoir en tirer le maximum. Je me lève tôt, vers 6 heures, pour avoir mon moment à moi. Je fais du sport, je prends mon petit-déjeuner, parfois je lis. Je fais très attention à ce que je mange. C’est un équilibre global qui m’est essentiel pour être en forme. Le corps et l’esprit, tout est lié, non ?


Concrètement, comment fait-on lorsque l’on a sa propre boîte et que l’on est enceinte ? Puis avec des enfants en bas âge ?

Concrètement, c’est un peu le bazar ! Surtout en ce moment, puisque je n’ai pas de nounou ni de crèche, et que je travaille avec un bébé à la maison. Ce n’est pas tous les jours facile à gérer, mais je me dis que c’est temporaire. J’ai choisi de garder mes enfants le mercredi et c’est moi qui vais les chercher à l’école, donc cela peut arriver qu’ils dessinent à côté de moi pendant que je suis encore en train de travailler. Les journées ne sont pas illimitées, je dois jongler, tout n’est pas cadré. Cela m’arrive de culpabiliser en lisant des interviews de mamans entrepreneurs qui disent qu’elles s’occupent à 100% de leurs enfants une fois rentrées à la maison, mais je préfère les savoir à côté de moi chez eux, et heureux comme ça. C’est notre équilibre, et je me dis que je profite à fond de mes enfants.


Quelle maman êtes-vous ? Voudriez-vous être ?  

Quand ils sont cools, je suis cool et quand ils ne sont pas cools, je ne suis pas cool ! J’essaie d’instaurer un rythme, ce qui n’est pas toujours facile. Je ne lâche rien sur le sommeil sinon ils sont trop pénibles, mais s’ils veulent dîner sur la table du salon et manger des pâtes au fromage, je laisse faire, s’ils ne se lavent pas les cheveux pendant une semaine, je m’en fiche, je veux qu’ils soient polis et surtout qu’ils soient bien dans leur peau.


Que préférez-vous faire avec vos enfants ? Balades ? Jeux ? Cuisine ?…

J’adore les activités manuelles. Je donne des cours de dessin à ma fille toutes les semaines. On fait tout un tas de choses tous ensemble, comme de la pâte à sel, ou alors le dimanche on prépare les goûters pour la semaine. En revanche, c’est vrai que je n’aime pas jouer, au papa et à la maman, à la maîtresse, je laisse le papa s’en charger !


Il y a un “bisou” que vous préférez ?

Oui, dans le cou de mes enfants, c’est tout doux, tout chaud.


♥♥ La collab la plus cool de la rentrée de Mathilde Cabanas x Aigle est disponible le 26 août en boutique et sur l’e-shop ♥♥
Pour l’occasion, Mathilde offre à toutes les lectrices de Mamababy -15% sur tout le e-shop Mathilde Cabanas (sauf la collab avec Aigle)
👇👇👇

Envie d’un bisou ?
C’est ici !

Vous aimerez aussi :


Photographie : Mathilde Cabanas
Mots : Ophélie Meunier pour Mamababy