Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le Fertility Yoga pour booster ses chances d’avoir un bébé

yoga fertilite pour booster ses chances d avoir un bebe

Avez-déjà entendu parler du Yoga fertilité (ou Fertility Yoga) ? Si cette discipline est déjà reconnue et approuvée outre Atlantique, elle se développe en France timidement mais sûrement.
Selon une étude de la prestigieuse Université d’Harvard, la pratique bi-hebdomadaire du yoga de la fertilité pendant trois mois permet de multiplier par 3 le taux de succès des FIV. Rencontre avec Charlotte Muller, ex-juriste reconvertie en professeur de yoga qui prône cette approche holistique de la fertilité soutenue par les centres de PMA.

Comment avez- vous découvert le yoga de la fertilité ?

Il y environ 7 ans, alors que je rentrais d’années passées à l’étranger, désireuse de prendre mon dérèglement hormonal au sérieux et trouver les raisons de celui-ci, je découvre, grâce au Docteur Debache, ancien Directeur de la Clinique de la Muette que je suis atteinte du syndrome d’ovaires polykystiques (dit syndrome OPK). En d’autres termes, je n’ovule pas à cause d’une augmentation de la production d’hormones dites androgènes. Il me rassure, et m’assure qu’il faut juste trouver la solution adéquate pour me re-régler. Il m’explique alors l’impact du mode de vie sur la fertilité. Je décide de me renseigner et je découvre les études menées de centre très sérieux qui révèlent les bienfaits du yoga et de la méditation sur la fertilité. Je me suis ensuite formée et collabore désormais avec des gynécologues de centre de procréation médicalement assistée.

Concrètement comment le yoga peut-il agir comme traitement ?

Il agit à différents niveaux. D’abord il permet la diminution du stress et il faut savoir que l’angoisse de ne pas tomber enceinte accroît de manière significative notre infertilité. Une étude italienne avance le bénéfice indéniable de la pratique du yoga sur le système nerveux et nous rendre plus résistante au stress et ainsi réguler nos niveaux hormonaux. L’enchaînement de mouvements précis permet aussi de favoriser la respiration basse « du cœur à l’utérus », avantage l’ouverture des hanches, permet une meilleure circulation des énergies, stimule les ovaires et invite les femmes à prendre conscience de cette partie de leur corps, de se connecter à lui. Ce yoga ne vous fait pas tomber enceinte mais il favorise vos chances de grossesse.

Comment s’articule un cours de yoga fertilité ?

Ils sont conçus en deux parties (Yoga de fertilité 1 et 2) qui correspondent aux deux phases de notre cycle. La première s’identifie à la phase folliculaire de J5 à J14, il s’agit d’un yoga davantage dynamique. La deuxième partie à la phase lutéale (J15 à J28), la pratique est alors plus douce afin de favoriser la nidation et calmer le mental. Chaque cours à la même structure, 15 min de respiration, 45 min d’enchaînement de mouvements de Hata yoga choisis spécifiquement pour favoriser l’ouverture de hanches et la respiration basse puis 15 min de méditation.

Sur quelles hormones ce yoga agit-il ?

En début de cycle, des œstrogènes sont nécessaires au soutien de l’ovulation. 
Lorsque l’on est stressée notre corps produit de la cortisol, hormone ennemie de l’ovulation ! En réduisant le niveau de stress et en favorisant la respiration abdominale basse en phase folliculaire, le yoga de fertilité 1 (J5-J14) masse et stimule le travail des ovaires.
Puis, en seconde partie de cycle, durant la phase lutéale, c’est la progestérone dont l’action prédomine pour gonfler l’endomètre et permettre la nidation. Si l’on cherche à tomber enceinte, il vaut mieux éviter toutes les torsions et inversions, à cette période du cycle, surtout après une FIV. Le yoga de fertilité 2 (J15-J28) est la seule pratique qui exclut volontairement tous ces mouvements à risque !
Et par conséquent, le yoga de fertilité 2 est particulièrement adapté aux femmes atteintes d’endométriose car il n’étire pas, ne compresse pas et à la différence de la pratique répandue du Yoga des Hormones, le yoga de fertilité 2 ne stimule pas la production d’œstrogènes, hormone très inflammatoire pour l’endométriose.

fertility yoga booster ses chances de bebe

Quelles sont les femmes qui pratiquent ce type de yoga ?

Il y a divers profils. De jeunes femmes désireuses de réguler leurs cycles. Des patientes de gynécologues spécialistes de l’infertilité que j’accompagne dans leur PMA. Des femmes qui ont envie d’avoir des enfants et souhaitent mettre toutes les chances de leurs côtés. Mais aussi des femmes atteintes d’endométriose.
Je pense qu’aujourd’hui la question de la fertilité est trop segmentée. Ce yoga fonctionne très bien pour les femmes qui ont juste besoin d’être stimuler pour arriver à l’ovulation. Mes résultats sur les infertilités idiopathiques (médicalement inexpliquées) sont impressionnants, une grossesse par semaine le mois dernier !

Il y a t-il d’autres pratiques à associer au yoga de la fertilité ?

Le yoga permet une prise de conscience. Il faut se questionner sur son mode de vie, éviter le stress, dormir bien (le liquide ovarien se régénère la nuit), éloigner les perturbateurs endocriniens, adopter une alimentation adaptée et pratiquer une activité physique respectueuse de votre fertilité. Moi qui par exemple était très sportive, je n’avais pas conscience de l’impact négatif d’un sport trop intense sur mon système hormonal.


* Ex-avocate, Charlotte est professeur de yoga et spécialisée en Yoga de la fertilité, en pré & postnatal et pendant la ménopause. Elle collabore régulièrement avec des gynécologues et des spécialistes de la fertilité.


Photographies : gracieusement mis à disposition par Charlotte Mueller
Mots : Emmy Martens pour Mamababy Paris

Suivez mamababy

sur instagram

Abonnez-vous à notre newsletter & Participez au jeu de la fêtes des mères

Et pour participer au jeu de la fête des mère, cliquez ici

Votre adresse e-mail est uniquement utilisée pour vous donner accès à des contenus exclusifs, vous envoyer une newsletter et des informations sur les activités de mamababy. vous pourrez toujours utiliser le cas échéant le lien de désinscription inclus dans nos newsletters.