ABC des modes de garde

mode de garde pour son bebe

Dans la jungle des différents modes de garde, voici un petit guide de survie  des différents mode de garde.

Crèche municipale 

  • Projets pédagogiques
  • Tarifs adaptés en fonction des revenus de la famille 
  • Taux d’encadrement

Mais :

  • 1 place pour 8 enfants en France
  • Critères d’attribution opaques 
  • Quasi impossibilité d’obtenir une place en cours d’année 
  • Structures souvent vieillissantes


Crèches d’entreprise 

  • Maillage intéressant qui s’est beaucoup développé ces dernières années 
  • Qualité de l’accompagnement des enfants (pédagogie avant gardiste, couches et alimentation parfois bio, etc)
  • Pluridisciplinarité de l’équipe sur place : infirmières, éducatrices de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, etc
  • Tarif identique à celui de la crèche municipale et proportionnel aux revenus des parents 
  • Avantages fiscaux pour l’entreprise (6€ rembourses = 5€ remboursés!)

Mais :

  • Nécessite qu’une partie de la place soit subventionnée par l’entreprise de l’un des parents
  • Perte de la place si vous démissionnez 


Micro-crèche 

  • Petite taille du groupe d’enfants : 11 enfants Max
  • Ambiance familiale 
  • Possibilité d’intégration en direct (sans intervention de la mairie ou de l’entreprise)

Mais :

  • Professionnels moins diplômés qu’en crèche
  • Modalités d’encadrement différents : 1 personnes seule peut s’occuper de 3 enfants (alors qu’en crèche, il faut 2 professionnel(le)s présent(e)s pour l’arrivée d’un enfant)
  • Tarification directe peut être élevée (avant versement de l’allocation CAF)


Auxiliaire parentale 

  • Enfant reste chez lui, garde à domicile 

Mais :

  • Entrée dans l’intimité 
  • Formation parfois insuffisante (surtout gestes premiers secours) 
  • Solution coûteuse 
  • Absence de contact avec d’autres enfants 


Assistante maternelle 

  • Aspect cocooning et calme pour les plus petits
  • Acceuil « comme à la maison »
  • Possibilité de fréquenter un relais d’assistantes maternelle ou être rattachée à une crèche familiale pour que l’enfant puisse être en contact avec d’autres enfants 

Mais :

  • Avance de trésorerie avant remboursement par la CAF
  • Environnement moins sécurisé que la crèche puisque à domicile 
  • Absence d’alternative si elle est malade ou en congés
  • Seule avec les enfants 


Crèche familiale 

  • Lieu qui rassemble un réseau d’assistantes maternelles
  • Possibilité d’accéder à des activités pédagogiques et d’être en contact avec d’autres enfants 
  • La commune est responsable de la formation des assistantes maternelles 

Mais :

  • Faible fréquence des puéricultrices au domicile des assistantes maternelles
  • Impossibilité de choisir l’assistante maternelle qui s’occupera de votre enfant 
  • Absence dans certaines communes 
  • Fonctionnement par commissions d’attribution comme pour les crèches municipales


Crèche parentale

  • Investissement des parents dans le projet pédagogique 
  • Capacité Max 20-25 enfants 

Mais :

  • Les parents doivent donner du temps de présence (selon les crèches)
  • Participation des parents comme employeur et dans l’équipe encadrants 
  • Gestion financière parfois compliquée 


Halte garderie

  •  Flexibilité : adaptée si vous travaillez uniquement sur quelques heures dans la semaine 
  • Initiation à la vie en collectivité pour les enfants gardés à la maison

Mais : 

  • Les gardes généralement occasionnelles (donc les copains changent souvent et ils ne se retrouvent pas toujours) 
  • Disponibilités pas toujours en adéquation avec les besoins 
  • Difficile pour l’enfant parfois de trouver ses marques


Jardins d’enfants 

  • Préparation à la scolarisation 

Mais :

  • Scolarisation précoce (2 ans)
  • Présence d’une puéricultrice ou d’une infirmière n’est pas obligatoire 

Vous aimez cet article ?
Nous pensons que vous aimerez :


Photographie : Colin
Mots  : Caroline Loup & ma place en crèche